Le rôle du formateur en tant qu’éducateur dans les AFEST

Le rôle du formateur en tant qu’éducateur dans les AFEST

La compétence par conception, une idée pour les AFEST

« Qu’est-ce que les apprenants doivent être en mesure de faire dans les AFEST ? »La compétence par modélisation est fondée sur les principes de base suivants :

  1. Cibler les résultats du développement des compétences
  2. Mettre l’accent sur les aptitudes du savoir-être
  3. Réduire l’importance mise sur la durée de la formation
  4. Favoriser une formation davantage centrée sur les besoins de l’apprenant
  5. S’adapter à l’évolution des besoins sociétaux du métier cible

Par le passé, les personnes en formation acquéraient les connaissances et les habiletés requises par l’intermédiaire d’une relation de type « apprenti » dans laquelle les formateurs ou enseignants leur déléguaient des tâches et des niveaux appropriés de responsabilité. La formation pro fondée sur les compétences constitue une approche plus pratique et concertée qui prévoit une collaboration plus étroite entre le formateur et la personne en formation pour assurer l’acquisition des compétences requises.

Évaluation pas compétence dans les AFEST

Dans le cadre de cette approche, les actions professionnelles confiables (APC) comptent de multiples jalons que doivent franchir les personnes en formation. Ces jalons reflètent les compétences habilitantes (selon la formation) propres à des rôles particuliers. Ces APC sont des tâches clés qu’un formateur peut déléguer à une personne en formation lorsque celle-ci a démontré qu’elle disposait d’une compétence suffisante. L’évaluation de la compétence s’effectue par observation directe et indirecte en milieu de travail.

Aucun texte alternatif pour cette image

Si l’on tient compte du rôle du commanditaire et les apprenants doivent jouer dans l’enseignement offert aux personnes en formation, la nécessité de voir évoluer les processus de rétroaction efficace et d’évaluation devient manifeste. Traditionnellement, le formateur procédait à une évaluation de fin de formation fondée, principalement, sur ses propres interactions. Le modèle fondé sur les compétences exige des formateur AFEST qu’ils utilisent des données tirées d’une combinaison de sources : ses propres interactions avec la personne en formation, les observations constatées dans le cadre des interactions avec le commanditaire ou les collaborateurs apprenants, la rétroaction à 360 degrés provenant des membres de l’équipe interprofessionnelle et les sondages menés auprès des commanditaires.

L’approche CPC pourrait dans les AFEST, si elle est bien mise en œuvre, mener à des évaluations plus exactes, à de meilleurs résultats de production et à une réduction des risques du métier pour les accompagnateurs afest, formateurs et les apprenants en formation.

Sofiane BAKHOUCHE Formateur d’enseignants de formateurs et de cadres pédagogiques.

Chef de projet AFEST

Sofiane Créateur d'AFEST

Sofiane Créateur d'AFEST

Formateur d'enseignants de formateurs et de cadres pédagogiques.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *